Vie communale

A deux pas de la mer, au coeur du Pays Bigouden, Peumerit vous offre sa quiétude champêtre.
Découvrez son histoire en empruntant ses sentiers de randonnées, qui vous conduiront vers ses sites mégalithiques. entreedubourg
Menhir de Plovan, Dolmen de Penquelennec, ses manoirs, ses calvaires : au Bourg, à Lespurit Coat, Brémillec, Kerloazec ; l’Eglise de St-Annouarn représentative du style de Pont Croix avec son choeur du XIIIème et son vitrail classé ; la Chapelle de St-Joseph, édifiée au XVIIème, avec ses
fresques murales peintes à la chaux.

mairie Commune de 820 habitants, de tradition rurale, Peumerit développe aussi une vocation touristique, tant par ses capacités d’hébergement – nombreux gîtes, camping à la ferme avec crêperie – que par son intérêt culturel – parc zoologique, visite du patrimoine…

Le mot du maire La nouvelle équipe municipale installée au printemps a déja bien pris ses marques. Les adjoints et conseillers délégués ont piloté les commissions (voir ci-après) et le programme défini dans notre engagement de campagne est en cours de réalisation.

L’équipe, rajeunie et féminisée, s’est malheureusement réduite à treize membres dès le mois d’avril, mais ce sont treize acteurs déterminés à faire avancer la commune qui restent engagés au service de la population.

Pionnière dans la mise en place des rythmes scolaires, ayant réalisé par le passé les infrastructures permettant aux habitants de bénéficier des équipements de proximité, la capacité d’investissement de la collectivité va maintenant s’orienter vers la venue de nouveaux résidents : lotissement de Parc Géot et réhabilitation de friche de centre bourg en logements locatifs ainsi que la construction du nouveau local technique sont au coeur des décisions du moment.

Peumerit, entre Quimper et la mer, entre Douarnenez et Pont l’Abbé, est idéalement située pour se développer en s’appuyant sur la richesse de son milieu associatif et de son patrimoine.

Le lien intergénérationnel, fil conducteur de ce mandat, sera présent dans les animations afin de favoriser les contacts entre résidents « historiques » et nouveaux arrivants sur la commune.

Du « pain sur la planche » donc pour tous les élus qui s’impliqueront aussi à la communauté de communes dont les compétences s’élargissent.